Suite et fin de la 22ème journée de Ligue 1 ce soir à 21h avec la rencontre entre Nantes et Saint-Étienne. La soirée s’annonce pleine d’émotion à la Beaujoire de part les nombreux hommages à Emiliano Sala prévus.  Côté Stéphanois le jeune William Saliba, absent ce soir à cause d’une légère blessure, représente l’avenir du club. Focus sur le phénomène des Verts.

 

Toujours la tête levée ©ButFootballClub

De région Parisienne à Sainté

Le Franco-Camerounais nait à Bondy en région parisienne. Il fait ses premiers pas sur un terrain de football dans sa ville natale où il est entrainé par le père d’un certain Kylian Mbappé. Par la suite William Saliba rejoint le FC Montfermeil, un autre club de région parisienne. C’est finalement à l’âge de 15 ans, en juillet 2016, que le défenseur quitte sa région pour rejoindre l’AS Saint-Étienne et finir sa formation. Saliba fait vite sa place dans le Forez au sein de l’équipe réserve et signe son premier contrat professionnel dès l’été 2018.

C’est cette saison que le N°4 stéphanois découvre le plus haut niveau à seulement 17 ans. Il est titularisé pour la première fois lors de la 7ème journée à Toulouse. Jean-Louis Gasset, en bon gestionnaire, ne titularise Saliba qu’à l’extérieur en championnat pour ne pas lui ajouter la pression d’évoluer au Chaudron. La pépite verte compte 7 matchs de Ligue 1 pour 5 titularisations. Il est souvent amené à jouer à cause des blessures de Perrin et Subotic et de la saison très mitigée de ce dernier. De plus le Stéphanois ne cesse d’impressionner les éducateurs de l’Équipe de France. En effet, après avoir été capitaine des U18 français, le défenseur central est surclassé en U19 où il a déjà connu 3 sélections.

Comme un air de déjà vu

Des similitudes évidentes ©Goal.com

William Saliba ne laisse pas les observateurs indifférents. La comparaison avec le jeune Raphaël Varane de Lens revient souvent pour le N°4 des Verts. Il est vrai que le Stéphanois possède des qualités et un style de jeu assez similaire au Madrilène. Saliba est un défenseur rapide, ce qui lui permet de gagner ses duels à la course très souvent même face à certains ailiers, mais aussi très physique de part sa taille d’1m93. Dans la relance ?  Aucun problème, c’est un joueur technique qui ne panique pas balle au pied et voit bien le jeu. Parfois le natif de Bondy veut relancer trop proprement au lieu de d’allonger le jeu ce qui lui a déjà coûté quelques frayeurs, mais la mentalité est la bonne.

Saliba est un joueur doté d’un très bon QI football ce qui se remarque dans son bon placement défensivement et dans ses relances balle au pied. De plus, il n’est pas limité au poste de défenseur central. Jean-Louis Gasset l’utilise parfois comme arrière droit ce qui a toujours été une réussite. Que ce soit techniquement lors de ces montées ou physiquement face aux ailiers, Saliba ne montre aucune fragilité malgré le fait qu’il évolue latéral.

Tout semble promettre un avenir brillant au jeune défenseur central, espérons simplement le voir plus longtemps que Raphaël Varane sur les pelouses de notre Ligue 1.


Pierrick IMBERT

"Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football."


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des