décembre 6, 2022

PSG Handball : la conclusion d’une saison parfaite ponctuée par des adieux


Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /homepages/2/d733303966/htdocs/clickandbuilds/demarquage/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67

Ce match contre Créteil était le dernier obstacle pour le PSG Handball afin d’accomplir un nouveau record exceptionnel : gagner l’intégralité des matchs du championnat de France. Récit d’une soirée fantastique pour conclure la saison en apothéose.

  • Une saison parfaite et des records !

Le PSG Handball a donc établi un record qui ne sera pas simple à égaler. Sans être le meilleur PSG de l’Histoire, les joueurs ont su rester concentrés du début saison (victoire contre Istres le 10 septembre 2021) jusqu’au 8 juin pour remporter 30 matchs en autant de disputés. Le meilleur moyen de gagner un match est évident : il faut marquer des buts. Dans ce domaine, le club de la capitale est le meilleur en France : 30 pions par match minimum ce qui fait plus de 36 buts en moyenne inscrits par match. Les 1103 buts marqués par les Rouge et Bleu sont donc un nouveau record en championnat. Le PSG a aussi acquis son neuvième titre faisant du club parisien le second club le plus titré en France (14 victoires pour Montpellier). Neuf titres dont huit d’affilée : le PSG continue une série dont il détient seul le record. Un titre de plus pour Nikola Karabatic, ce qui porte donc son palmarès à 14 titres de champions de France. En 21 ans de carrière, le Français a remporté vingt championnats nationaux en France et à l’étranger. Cela explique, en partie, pourquoi Mikkel Hansen en parle comme le « meilleur joueur de l’histoire du handball » En roulant sur ses adversaires durant une saison entière, le PSG a terminé avec 11 points d’avance sur son dauphin. Une avance synonyme de record.

Présent à la mi-temps de la rencontre, les jeunes du Paris-SG Handball ont aussi été salués après avoir décroché le titre national il y a quelques jours.

  • Un dernier match à Coubertin pour cinq joueurs

Ce match contre Créteil était le dernier pour finaliser la saison aux 100% de victoires. Mais c’était aussi le moment pour le public parisien de faire ses adieux à différents joueurs. On le savait depuis plusieurs mois, cette saison était la fin d’un cycle au PSG Handball. La saison prochaine allait voir l’arrivée de nouveaux joueurs pour remplacer certains cadres. Cinq joueurs vont partir dans quelques semaines dans leur nouveau club. Les deux gardiens restent en France : Vincent Gérard s’en va du côté de Saint-Raphaël alors que Yann Genty posera ses valises à Limoges. Après avoir récupéré Nahi la saison passée, le club polonais de Kielce a eu l’opportunité de signer Remili et Kounkoud. Quant à Mikkel Hansen, cela fait plus d’un an que son arrivée à Alboorg est actée. Après dix saisons à Paris, le Danois a décidé de rentrer au pays.

Hormis ce dernier, les quatre autres joueurs ont pu participer à la fête. Genty, habituellement remplaçant, a commencé titulaire. En disputant l’ensemble de la première mi-temps, le gardien parisien a terminé à 32% d’arrêts. En seconde période c’est à Gérard de faire son apparition et malgré son petit 18% d’arrêts, il aura réussi à enflammer Coubertin en stoppant deux pénaltys puis en inscrivant un but de sa zone. Kounkoud n’est apparu qu’en fin de match en raison d’une blessure qui l’handicape. Arrivé sur le terrain en toute fin de match pour tirer un pénalty, il a demandé à rester sur le terrain pour jouer quelques minutes. En jouant à un poste inhabituel, ainsi qu’à une intensité très faible, le titi parisien a terminé la rencontre à zéro but en deux tirs pris. Son ami Remili, avec qui il part à Kielce, à lui eu un temps de jeu habituel et a terminé la rencontre contre son club formateur à seulement deux petits buts.

Comme au Parc des Princes, la dernière journée est synonyme de célébrations. Après un petit feu d’artifice sur le terrain, les joueurs ainsi que l’ensemble du staff font leur entrée tour à tour sur le tapis rouge qui les amènent jusqu’au podium. Le trophée de champion de France est soulevé, il est maintenant temps du discours d’adieu pour les cinq joueurs qui quitteront le club dans les semaines à venir. Le premier à passer est Genty qui se dit fier d’avoir porté les couleurs parisiennes, lui enfant de la région parisienne. Il est suivi par le second gardien, Gérard qui n’oublie pas de souligner que, malgré des hauts et des bas, son cœur sera un peu parisien à jamais.

Alors que les ultras parisiens chantent pour chaque joueur qui passe au micro, c’est au tour de Remili de s’exprimer. Rempli d’émotion, il prend son temps pour remercier chaque joueur ainsi que chaque membres du staff en insistant sur le staff médical ainsi que sur l’intendant du club. Alors que son discours tarde à finir, des chants « lâche le micro » commencent à descendre de la tribune occupé par les ultras, qui continuent de charrier le joueur natif de Créteil comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant. Il n’oublie pas de déclarer son amour aux supporters en déclarant par la suite que tout le monde lui manquera. Il cède sa place à Kounkoud, dont on arrive vite à voir l’émotion sur son visage. Les larmes le guettent et c’est maintenant des « faut pas pleurer » en rythme qui proviennent de derrière les buts. Présent depuis ses 14 ans, Kounkoud est un pur titi parisien qui a fait ses dents chez les plus jeunes avant d’arriver chez les professionnels. A maintenant 25 ans, il n’oublie pas de remercier le club qui lui a tout donné avant de craquer et de lâcher quelques larmes. On entend alors « il a pleuré » venant de la tribune des ultras.

Le dernier à prendre place est Mikkel Hansen, présent au club depuis 2012. Après le visionnage d’une vidéo retraçant ses dix années à Paris, il prend la parole. La voix chargée d’émotion, il évoque une fin douloureuse dans un club qu’il porte dans son cœur. Il n’oublie pas de remercier le public qu’il qualifie d’incroyable. Après avoir remporté dix-huit titres et détenir le record d’appariations sous le maillot Rouge et Bleu, une dernière surprise lui est réservée. A l’instar de Abalo ou Annonay, le Danois fait son entrée au Hall Of Fame du PSG Handball. Le départ de Hansen, venu pour remporter sa première ligue des champions marque la fin d’une ère au PSG Handball. Malgré cet échec européen, c’est une légende du club qui aura porté le club à différentes reprises.

  • Un dernier match pour bien finir la saison

Ce samedi 11 juin, les joueurs parisiens disputeront le dernier match de la saison en France : la finale de Coupe de France. Les joueurs de Raul Gonzalez devront vaincre leur dauphin et rival, le HBC Nantes. Comme ces dernières années, la finale se jouera à l’Accor Arena après la finale féminine. L’objectif est de remporter ce trophée pour terminer la saison en apothéose. Malgré la fête hier soir, l’entraîneur n’oublie pas de rappeler au micro du club que les joueurs seront concentrés dès ce jeudi pour préparer au mieux cette finale. Malgré l’échec européen en 1/4 de finale contre Kiel, la saison pourrait être une réussite et finir sur les chapeaux de roue en cas de victoire ce samedi soir.

 

Crédit images : PSG.fr

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] saison prochaine pourrait être une saison de transition avec l‘arrivée de cinq nouveaux joueurs et le départ du même nombre de joueurs. Pour autant, le noyaux reste le même avec le départ de seulement un joueur de champ titulaire, […]

[…] club Rouge & Bleu sort d’une saison exceptionnelle d’un point de vue national : 30 victoires en 30 matchs de championnat et une Coupe de France remportée. Mais la saison prochaine va marquer un tournant dans […]

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x