Ce dimanche fournit en Ligue 1,avec 4 matchs au programme, débute à 15h00 au stade de la Beaujoire pour le derby entre Nantes et Rennes. Ce match capital pour les deux clubs pourrait basculer grâce à la pépite rouge et noire Benjamin Bourigeaud. Retour sur l’évolution du N°14 rennais.

Le cheveu est soigné © Phillipe Renault Ouest-France

Le talent de Calais

Benjamin Bourigeaud découvre le football dans sa ville natale de Calais grâce à son père qu’il suivait au bord des terrains de Promotion d’Honneur (équivalent au niveau Régional aujourd’hui). Dans une interview accordée à France Football il explique comment il a découvert le football : <<Calais reste ma terre natale. J’y retourne souvent. Toute ma famille et mes amis y habitent encore. Même si je suis parti très tôt pour le RC Lens, c’est là-bas que j’ai commencé à taper dans un ballon. Mon père évoluait dans un club de Promotion d’Honneur, je jouais contre un mur à côté du club house. Je marchais à peine, mais c’est là que j’ai commencé à aimer le foot et à vouloir grandir avec ce sport.>>

Le natif de Calais quitte sa ville et sa famille à 10 ans pour rejoindre le centre de formation du RC Lens. Il y fait toutes ses classes avant de découvrir la Ligue 2 à 18 ans avec son club formateur. C’est un milieu central de formation qui, depuis son arrivée à Rennes, évolue désormais plus régulièrement sur un côté ce qui va parfaitement avec ses qualités. En effet, Bourigeaud a un très bon pied droit ce qui le rend dangereux de loin, sur les centres et sur les passes. C’est un tireur de coup franc de grande qualité que ce soit direct ou pour un coéquipier au centre. On se souvient de son coup franc magnifique dans les derniers instants face à l’Olympique Lyonnais en tout début de saison 2017/2018. Néanmoins ce rôle est partagé désormais entre le natif de Calais et Clément Grenier. De plus ses qualités naturelles de technique et de vivacité lui ont permis de vite s’adapter au poste sur le côté. Le Rennais est aussi un milieu buteur qui, une fois dans les 25 derniers mètres, sent parfaitement les coups et se retrouve souvent en bonne position pour marquer grâce à son placement. Enfin, de part sa formation dans l’axe, c’est un milieu excentré qui possède une grosse endurance et de bonnes qualités défensives ce qui est très recherché chez les entraineurs. Le Rennais a tout pour s’épanouir de plus en plus à ce poste.

La découverte de la Bretagne

Grosse frappe Incoming ©L’équipe

Le Stade Rennais enrôle Benjamin Bourigeaud en juillet 2017 à son club formateur pour 3,5 millions d’euros. Il gagne la confiance immédiatement de ses coachs que ce soit Christian Gourcuff à son arrivée ou Sabri Lamouchi par la suite. La saison dernière, l’ancien Lensois a disputé 37 rencontres de championnat pour 10 buts inscrits et 6 passes décisives. De plus, il était le leader offensif de cette équipe Rennaise, avec Wahbi Khazri, qui va finir à la 5ème place du championnat malgré un départ poussif.

Si ces performances sont très bonnes dès ses débuts, c’est un soir de déplacement au Vélodrome que le néo-rennais va marquer les esprits. En effet, Bourigeaud inscrit un but magnifique lors de cette rencontre. Les Bretons ressortent le ballon proprement et partent en contre sur le côté droit. Le ballon parvient à l’ancien Lensois avant la ligne médiane. Accélération balle au pied du N°14 qui déclenche une frappe soudaine au 25 mètres qui se loge parfaitement entre le poteau et Steve Mandanda trop court. Un bijou à visionner ici.

Cette saison Rennes est plus en difficulté mais Bourigeaud poursuit sa progression. Après 17 matchs joués en championnat il cumule 4 buts et 3 passes décisives même si son importance ne se limite pas à ses statistiques. Cet après-midi le joueur formé à Lens peut encore plus entrer dans le cœur des supporters rennais s’il venait à marquer dans le derby face à Nantes.

Beau derby en prévision  pour les fans de Ligue 1 pour ouvrir ce dimanche de football avec en vue de l’intensité, des duels, de la tension et Benjamin Bourigeaud !


Pierrick IMBERT

"Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football."


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des