L’AS Saint-Etienne connait un début de saison pour le moins catastrophique à cause, en partie, d’une erreur de casting en ce qui concerne la nomination de Ghislain Printant comme entraîneur l’été dernier. Vendredi, c’est Claude Puel qui a enfilé le costume de sauveur d’un groupe stéphanois à la dérive. En effet, à l’heure de disputer le match le plus important de l’année dans le Forez, les Verts pointent à la dernière place du classement. Malgré le marasme de ce début de saison, un espoir de la formation verte sort clairement du lot, il s’agit d’Arnaud Nordin.

Le lutin vert ©Madeinfoot.com

L’année de l’affirmation

Au sein d’une formation stéphanoise complètement à côté de ses pompes, Arnaud Nordin est l’un des rares joueurs à avoir montré de très belles perspectives pour l’avenir. Revenu de son prêt à l’AS Nancy Lorraine lors de la saison dernière, l’ailier des Verts semble enfin avoir sa chance dans son club formateur. Ce prêt a permis à l’actuel n°18 de s’aguerrir en Ligue 2 avec 6 buts inscrits en 29 apparitions. Qu’on ne s’y trompe pas, Nordin n’est, pour le moment, pas un joueur de statistiques mais plutôt un véritable dynamiteur d’attaque. Cette saison pourrait bien être celle de l’avènement pour le natif de Paris, d’autant plus avec l’arrivée de Claude Puel, réputé pour accorder une grande importance au développement des jeunes joueurs. Du haut de ses 21 ans, Nordin a tout pour réussir au plus haut niveau. C’est un ailier qui posséde une grosse capacité de percussion balle au pied grâce à sa qualité technique et une pointe de vitesse qui peut rappeler celle d’un certain Pierre-Emerick Aubameyang bien familier aux supporters stéphanois.

Jeune mais déjà complet

Malgré son jeune âge, sa capacité à amener du danger dans la surface adverse, grâce à des débordements aux allures d’exploits individuels sur son côté impressionné déjà. A l’instar d’un Ousmane Dembélé ou encore d’un Santi Cazorla, il est très difficile – voir impossible – de déterminer quel est le véritable pied fort d’Arnaud Nordin, même s’il semble être très légérement plus à l’aise du gauche. Pour un ailier, disposer des deux pieds est un véritable atout qui a de quoi rendre ses adversaires complètement fous et le rend encore plus imprévisible. Même si certains ailiers n’avaient pas besoin d’effet de surprise pour semer la terreur dans les défenses (on passe le bonjour à Arjen Robben), être ambidextre est une vraie plus value.

L’insaisissable ©Madeinfoot.com

De plus, la capacité du jeune stéphanois à prendre le dessus physiquement sur son vis-à-vis à de quoi impressionner compte tenu de son gabarit et de ses caractéristiques. Déjà, son centre de gravité très proche du sol lui donne une vivacité au dessus de la moyenne. Ajouter à cela sa tonicité malgré son déficit de taille et vous obtenez un joueur capable de résister à des adversaires physiquement plus “impressionnant”. Mais la qualité la plus surprenante chez cet ailier d’1m70 reste sa qualité dans le jeu aérien. En effet, Nordin est un bon joueur de tête comme en témoigne son but en fin de saison dernière contre Monaco, ou encore sa première réalisation de la saison lors de la débacle collective à Angers. Il dispose d’une très bonne détente et d’un sens du timing prononcé qui lui donne l’avantage sur beaucoup de défenseurs. Vous l’aurez compris, en plus de disposer de qualités qu’on associe naturellement au poste d’ailier (vitesse, capacité de débordement, technique…), Nordin a su faire évoluer son jeu afin d’être le plus détonant et imprévisible possible pour ses adversaires. Probablement l’une des grands promesses de ce début de saison dans notre “Ligue des Talents”.

Tout Geoffroy Guichard aimerait voir son nouveau chouchou donner la victoire aux verts face à l’ennemi de toujours ce soir, dans ce qui s’annonce être un derby explosif (coup d’envoi à 21h). Quoi qu’il en soit, le stéphanois découvrira pour la première fois la semaine prochaine l’équipe de France espoir suite à la convocation de Sylvain Ripoll pour les deux prochaines rencontres face à la Slovaquie et l’Azerbaïdjan. 


Pierrick IMBERT

"Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football."


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des